mardi 21 février 2017

Projet d'attentat en France déjoué


© Pascal Rossignol Source: Reuters


Trois hommes, soupçonnés de projeter un attentat, ont été arrêtés à Clermont-Ferrand, à Marseille et en région parisienne par les services antiterroristes, a appris l'AFP de sources proches de l'enquête.

«Les suspects avaient un projet et il était suffisamment avancé pour que les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) décident de leur interpellation», a expliqué une source policière au sujet de l'interpellation, le 21 février, de trois individus.



Des agents du RAID et de la DGSI se sont rendus au domicile d'un des suspects à Clermont-Ferrand très tôt dans la matinée du 21 février, d'après des informations de France 3. Une opération de déminage a été menée dans l'appartement d'une des personnes gardées à vue, âgée de 37 ans.

D'autres perquisitions étaient en cours à la mi-journée, a ajouté une source proche de l'enquête.

D'après l'agence Reuters, en plus d'être suspectés de préparer des attentats, les individus auraient pu avoir comme projet de se rendre en Syrie.

Les trois hommes ont été interpellés dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte en janvier par la section antiterroriste du parquet de Paris, a-t-on appris de source judiciaire.

La France, placée sous le régime d'état d'urgence depuis les attentats de djihadistes de novembre 2015, fait toujours face à une menace terroriste «très élevée». Le 3 février, un Egyptien de 29 ans avait attaqué, une machette dans chaque main, des militaires au carrousel du Louvre à Paris, en criant «Allahu Akbar».

Une semaine après, les services antiterroristes avaient interpellé dans le sud du pays quatre personnes dont une adolescente, soupçonnées de vouloir commettre un attentat «imminent» en France. Du TATP, un explosif artisanal puissant prisé des djihadistes, avait été saisi par les enquêteurs.

lundi 20 février 2017

Jonathan Geffroy alias Abou Ibrahim al Faransi a été capturé par les forces kurdes


D'après des informations publiées sur les réseaux sociaux par des experts du terrorisme en Syrie, le toulousain Jonathan Geffroy aurait été capturé par des rebelles soutenus par la Turquie. Une vidéo de son interrogatoire aurait été mise en ligne.

Le djihadiste français Jonathan Geffroy aurait été capturé au nord d'Alep, en Syrie, par des rebelles soutenus par la Turquie. L'information a été publiée sur les réseaux sociaux, en l'occurrence par Charles Lister, auteur du livre The Syrian Jihad (Le djihad syrien, en français).

Cette capture avait été évoquée par Jean-Claude Brisard, président du Centre d'analyse du terrorisme, la semaine dernière.

Mais la diffusion d'une vidéo, présentée comme celle de l'interrogatoire de Jonathan Geoffroy, semble confirmer cette hypothèse.

Seul le début de l'échange du Français avec les rebelles peut être consulté. On y voit le djihadiste affirmer face caméra être âgé de 34 ans, venir de Toulouse et être entré en Syrie par la frontière avec la Turquie il y a deux ans.

Connu sous son nom de guerre d'Abou Ibrahim al Faransi, sa mort avait été annoncée le 17 août dernier lors d'une frappe d'un drone américain sur Raqqa, le fief de Daesh.

Images de l'attaque de Kim Jong-nam







Egger Ph.