Sauf avis de recherche, nous ne publions plus de photographies, vidéos ou articles d'auteurs d'attentats, afin d'éviter d'éventuels effets de glorification posthume. Les rendre anonymes, c'est les combattre !

mardi 20 mars 2018

Vol MH17: le pilote retrouvé mort




Le pilote militaire, accusé par la Russie d'avoir tiré sur le vol MH17 de Malaysia Airlines en juillet 2014, a été retrouvé mort dimanche à son domicile de Mykolaïv (sud de l'Ukraine), victime d'une blessure par balle.

Vladislav Voloshin souffrait de dépression, selon ses collègues, indique metro.co.uk. L'Ukrainien de 29 ans avait toujours clamé son innocence à propos de la tragédie qui avait fait 298 morts, le 17 juillet 2014.

Le jeune homme avait quitté l'armée de l'air ukrainienne après avoir été mis en cause par Moscou et travaillait depuis en tant qu'employé de l'aéroport de Mykolaïv.

C'est son épouse qui a prévenu les secours après avoir entendu un coup de feu. Malgré leurs tentatives, les services d'urgence n'ont pas pu sauver la vie de l'ancien pilote.

Selon les premières constatations, il s'agirait d'un suicide, mais une enquête pour meurtre a été ouverte par les autorités ukrainiennes. Selon elles, il s'agit d'une procédure «normale» dans de telles circonstances.

Selon une enquête menée aux Pays-Bas, le Boeing 777 malaisien avait été abattu au-dessus de l'Ukraine par un missile sol-air tiré depuis un territoire tenu par les rebelles pro-russes.

Vladislav Voloshin avait déclaré en 2016 que c'était un ancien collègue de l'armée, un ingénieur en mécanique, qui «a faussement témoigné contre moi», relate le «Daily Mail».

«Nous n'avons pas effectué de vols le 17 juillet, avait expliqué le pilote. Le mécanicien dit aussi que trois avions sont partis en mission et que j'étais le seul à revenir. Mais encore une fois, cela s'est réellement passé le 23. Il a dit que l'avion transportait des missiles air-air. Il n'y avait pas de missiles air-air. Je portais des armes pour les cibles au sol.»