Sauf avis de recherche, nous ne publions plus de photographies, vidéos ou articles d'auteurs d'attentats, afin d'éviter d'éventuels effets de glorification posthume. Les rendre anonymes, c'est les combattre !

vendredi 16 mars 2018

«A qui profite le crime ?» : un ex-agent du renseignement français analyse l'affaire Skripal